Oreille de chien qui coule : que faire ?

Oreille de chien malade
Se présentant en forme de « L », l’anatomie du canal auditif d’un chien contrairement à celle des humains est particulièrement sujette aux infections et aux maladies. Plusieurs symptômes sont à prendre en compte, notamment si votre animal a tendance à secouer la tête ou à se gratter les oreilles de manière plus fréquente et plus intense que d’habitude, une baisse de réactivité lorsque vous l’appelez ou un écoulement au niveau des oreilles dont les origines sont nombreuses. Voici donc les bons réflexes à adopter pour rétablir la santé auriculaire de votre animal de compagnie.

Écoulement de cérumen

Le cérumen est le liquide qui s’écoule couramment de l’oreille d’un chien. Il s’agit d’une substance plus ou moins épaisse, d’une couleur brune claire ou foncée, et qui émet une odeur relativement forte selon le cas. Chez les chiens, un écoulement excessif de cérumen indique une anomalie au niveau de ses oreilles. Il est fort probable que l’intérieur de son système auditif soit irrité. Dans la majorité des cas, lorsque les oreilles produisent une quantité plus ou moins normale de cérumen, ou que l’écoulement du liquide ne provoque pas de gêne particulière, un simple nettoyage est amplement suffisant. Dans ce cas, il serait préférable d’utiliser un produit adapté que vous trouverez facilement sur sonotix.myhappypet.fr. Les solutions de nettoyage sont en effet formulées de manière à faciliter la dissolution du cérumen des oreilles ainsi que l’évacuation des sécrétions au niveau du conduit auditif. Ils sont aussi conçus pour soulager l’oreille. La composition permet également de restaurer l’équilibre physiologique de la peau qui se situe à l’intérieur du conduit. En revanche, en cas de symptômes plus prononcés en plus de l’oreille qui produit beaucoup plus de cérumen que d’habitude, c’est-à-dire lorsque vous remarquez que votre animal est plutôt gêné, qu’il a tendance à secouer fréquemment la tête, qu’il prend beaucoup plus de temps à se gratter intensément les oreilles, que la peau qui se trouve à l’intérieur du conduit a tendance à rougir, ou lorsqu’il ressent une certaine douleur lorsque vous lui touchez les oreilles, le mieux serait de l’emmener directement chez le vétérinaire pour une consultation et un traitement médicamenteux.

Écoulement de pus

Une oreille de chien qui coule est également susceptible de produire du pus. Contrairement au cérumen, qui est une substance assez courante, le pus consiste en un liquide crémeux dont la couleur varie du blanc au jaune, et qui produit une odeur particulièrement nauséabonde. Si vous observez une telle sécrétion, sachez que l’oreille de votre animal de compagnie est infectée. Contrairement à ce que l’on pense, l’origine d’une telle infection est plus ou moins profonde. Dans la majorité des cas, un écoulement de pus provient d’une infection de la peau. Il s’agit entre autres d’une infection d’une plaie suite à une morsure, un grattage assez intense ou une piqûre par un corps étranger ou une plante. Vous ne le savez peut-être pas, mais la dégradation d’une otite qui n’a pas été détectée rapidement, mais surtout, qui n’a pas été soignée à temps favorise la sécrétion de pus au niveau des oreilles. Dans ce cas, il est bien évidemment impératif de consulter un vétérinaire. Ayez donc en tête que votre animal de compagnie est réellement malade, et que si vous ne réagissez pas à temps, son état de santé risque de se dégrader. Par ailleurs, en attendant votre rendez-vous chez le vétérinaire, il est conseillé de nettoyer rapidement les poils souillés en utilisant une compresse humide. Il est également important de désinfecter délicatement la peau, et plus précisément à l’endroit où le pus s’écoule le plus. Avant de procéder à cette étape, demandez toujours l’avis de votre vétérinaire, car il est fort probable que celui-ci ait besoin d’observer l’état des oreilles de votre chien et des particularités du pus, afin de réaliser son diagnostic et d’identifier le traitement adéquat. Si vous obtenez son autorisation, faites tout de même en sorte que le nettoyage se fasse en douceur. Évitez entre autres de trop frotter sur la plaie, au risque d’aggraver l’irritation de la peau. Ayez également en tête que ce type d’infection est particulièrement douloureuse, et même si votre animal de compagnie ne présente pas toujours de signe d’agressivité, celui-ci risque de vous mordre en cas de douleur intense.

Écoulement de sang

L’écoulement de sang a souvent pour origine une plaie ou une masse qui saigne à l’intérieur de son oreille. Il arrive même que le sang proprement dit se mélange à du pus et produit un écoulement plutôt rosé qui s’accompagne d’une odeur particulièrement nauséabonde. Dans ce cas, la consultation d’un vétérinaire est indispensable. Lorsque le saignement est actif, le premier réflexe à adopter serait de compresser la plaie. Pour ce faire, vous aurez besoin de plusieurs compresses. Appuyez-les directement sur la plaie pendant deux à trois minutes, afin de stopper l’hémorragie. Faites tout de même attention à ne pas provoquer de douleur supplémentaire. Comme mentionné plus haut, votre animal de compagnie est susceptible de réagir violemment à la douleur et la morsure constitue l’un de ses premiers réflexes. Il faut savoir que l’écoulement de sang au niveau des oreilles d’un chien est assez courant en cas de présence d’une plaie qui provient d’une récente morsure, d’une piqûre ou d’un grattage intense. Une otite n’ayant pas été identifiée et traitée à temps, et qui a rapidement dégénéré est également susceptible de favoriser l’écoulement de sang. L’othématome ou l’hématome de l’oreille du chien est un cas de saignement d’oreille particulier qui se manifeste plutôt chez les chiens à oreilles tombantes. Il s’agit plus précisément d’une accumulation douloureuse de sang dans le pavillon de l’oreille après un grattage important. Un hématome se forme donc à l’intérieur même du pavillon de l’oreille, suite à une accumulation de sang provoquée par une rupture de quelques vaisseaux sanguins après le grattage. En général, il est difficile d’observer directement un saignement, car le sang s’écoule au niveau de l’épaisseur de l’oreille. Celle-ci aura alors tendance à gonfler et l’hématome rempli de liquide et de consistance assez molle est douloureux au toucher. Dans ce cas, la meilleure chose à faire serait de consulter directement un vétérinaire qui videra l’hématome sous anesthésie. Il sera probablement amené à suturer l’oreille pour éviter toute accumulation de sang.

L’otite chez le chien

À l’instar des démangeaisons, une odeur forte et nauséabonde et quelques rougeurs, l’excès de cérumen peut parfaitement être considéré comme un symptôme de l’otite chez le chien. À titre de rappel, ce type d’infection a plusieurs origines. Il peut avant tout s’agir d’une otite bactérienne et/ou mycosique provoquée par des coups de froid ou une mauvaise aération du pavillon de l’oreille qui favorise le développement des bactéries par macération. Assez courant chez les chiens à oreilles tombantes et les petits chiens, ce type d’otite est donc provoqué par des champignons microscopiques. Un traitement antibactérien est souvent prescrit pour une durée d’environ une semaine. Comme son nom l’indique, l’otite parasitaire est déclenchée par des parasites, et tout particulièrement par des puces et des tiques qui se développent à l’intérieur de l’oreille et qui se nourrissent de cérumen. Ce type d’infection se manifeste par une production de croutes sombres au niveau du conduit auditif. Pour le cas d’une gale des oreilles, l’inflammation se manifeste par une sécrétion de cérumen de couleur plus foncée qui s’accompagne de démangeaisons continues. Sachez tout de même que ce type d’otite est contagieux chez les animaux, et qu’il est primordial de le soigner le plus rapidement possible. Chez le chien, l’otite peut aussi être liée à une allergie. En réagissant fortement à un agent allergène, son système immunitaire crée ainsi une inflammation au niveau de la peau. Des rougeurs apparaissent donc à l’extérieur de l’oreille. Vous observerez également un dépôt de cérumen épais et particulièrement odorant. Bien évidemment, après le diagnostic poussé du vétérinaire, un traitement focalisé sur le terrain allergique général du chien sera indispensable.

Adopter une bonne hygiène

Une bonne hygiène est indispensable pour éviter les écoulements répétitifs au niveau des oreilles. Il est important de vérifier régulièrement l’état de la propreté de ses oreilles. En effet, plus ces dernières sont sales, et ce, sur une période relativement longue, plus il sera difficile de les nettoyer. En s’accumulant, les sécrétions envahiront l’intérieur de l’oreille et favoriseront par la suite un phénomène d’irritation propice à une otite. Pensez donc à enlever régulièrement les excès de cérumen en cas de chien oreille qui coule. Un nettoyage doux d’environ une à deux fois par semaine est également conseillé. Ayez également l’habitude de nettoyer le pavillon, c’est-à-dire la partie mobile de l’oreille à l’aide d’une compresse. Évitez par contre de le frotter de manière intense, au risque d’irriter la peau fine. Il est aussi préférable d’épiler l’entrée du conduit auditif à l’aide d’une pince à épiler ou directement avec les doigts, car la présence des poils qui poussent à l’intérieur de l’oreille augmente les risques d’inflammation. Il ne faut pas non plus oublier de bien sécher l’intérieur des oreilles à après chaque exposition à l’eau. Pour ce faire, il suffit de tamponner votre compresse pour récupérer tout excédent d’eau. Pour éviter toute récidive, il est fortement conseillé de nettoyer régulièrement les oreilles de votre animal de compagnie avec des produits adaptés et qui ne sont pas irritants. Habituez-le également aux soins auriculaires dès son plus jeune âge, pour éviter toute complication en cas d’otite ou de maladie au niveau de ses oreilles. 

Comment prendre un rendez vous en ligne chez un vétérinaire ?
Comment préparer son déménagement quand on a un chien angoissé ?